Burkina Faso: La BAD finance la réhabilitation des routes

La Banque Africaine de Développement (BAD) vient d’octroyer un financement au Burkina Faso dans le cadre son projet de réhabilitation des routes et de facilitation du transport. Un don de 125,7 millions de dollars américains et un prêt de 32 millions de dollars américains d’un coup: l’institution financière continentale s’est montrée très généreuse envers Ouagadougou. Ces sommes seront principalement investies dans l’axe Koupéla – Bittou – Frontière du Togo de la nationale n°16. Ce tronçon est d’une importance capitale pour l’économie burkinabé. Il relie le pays à son voisin, le Togo. Entre ces deux Etats, 900 poids lourds passent au quotidien et ce, en empruntant cette route. Par ailleurs, la ville de Bittou pourra mieux écouler les produits de son agriculture, de son élevage et de son artisanat grâce au même itinéraire. Selon ce qui est prévu, la route nationale n°16 sera réhabilitée et asphaltée sur 150 km. Mais, étant donné que le financement de la BAD est colossal, il suffira pour s’occuper également de 3,3 km de la nationale n°28. Celle-ci va de la localité de Mogandé à la frontière ghanéenne. Ce tronçon est tout aussi stratégique que le précédent en matière d’échanges transfrontaliers. Toutes ces initiatives entrent dans la vaste stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) que poursuit actuellement le gouvernement burkinabé. A l’occasion de la cérémonie officielle de ce financement, l’exécutif burkinabé était représenté par le ministre de l’Economie et des Finances, M. Lucien Marie Noël Bembamba, et la BAD, par sa représentante résidente au Burkina, Mme Ginette Nzau Muteya.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.