Gabon : Financer la production d’huile de palme

Déjà acteur majeur du tissu économique gabonais en particulier du secteur de production de l’huile de palme, la multinationale Singapourienne Olam vient d’annoncer hier un accord de prêt de 228 millions de dollars pour financer ses activités. En effet, au vu de la demande et du potentiel du marché, Olam veut assurer le développement de ses activités afin de maximiser son rendement. Ainsi avec cet accord de prêt la firme Singapourienne espère financer ses plantations de palmier à huile au Gabon. Comme l’indiquait la société dans son annonce « la conclusion de l’accord pour un prêt de 228 millions de dollars entre la société OLAM, la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC) et un consortium de banques comprenant BGFIBank, Afreximbank et Ecobank » a donc été effective. Par ailleurs, le projet « représente une pièce essentielle du partenariat établi entre Olam et la République du Gabon » a énoncé quant à lui, Gagan Gupta, représentant Olam International au Gabon. Cette stratégie de développement fait suite sans doute au contrat de plus de 800 millions de dollars signé par Olam avec le Gabon dans le cadre du développement de la culture d’huile de palme dans le centre et le sud du pays.

Le Gabon qui a fait du pétrole une pierre de lance de sa croissance économique a par contre très peu développé son secteur agricole et est donc contraint de s’approvisionner à l’étranger pour 85% de sa consommation. Ceci explique combien le pays a besoin que son secteur d’huile de palme soit développé pour qu’à moyen terme, le pétrole ne soit plus la seule source de revenus pour l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.