Nigéria : Construction de raffineries de pétrole

Le gouvernement nigérian et deux sociétés américaines, la Vulcan Ressources Petroleum et la Petroleum Refining and Strategic Reserve Limited, se sont engagés dans un partenariat en vue de la construction de 6 raffineries de pétrole. Le Nigéria, premier producteur africain de pétrole, n’en dispose que de 4 actuellement. Le protocole d’accord a été paraphé par le Ministre nigérian du Commerce et des Investissements, M. Olusegun Aganga, et les responsables des deux sociétés. Selon les arrangements des deux parties, le projet nécessitera un financement de 4,5 milliards de dollars américains. Les six industries pourront raffiner un total de 180 000 barils de pétrole brut par jour. Ce qui devrait aboutir à la production quotidienne de 5 millions de litres d’essence, de gas-oil et de kérosène par chaque raffinerie. D’ici un an, deux des six raffineries seront opérationnelles. Pour l’heure, le Nigéria dispose de 4 raffineries. Mais, celles-ci ne sont pas totalement fonctionnelles. Ainsi, le pays est toujours obligé d’importer du carburant. Ce qui n’a aucun sens vu que le Nigéria occupe le sommet de la production africaine de pétrole brut.  Dans ce secteur, Abuja pourrait s’inspirer de Niamey. Aidée par la Chine, le Niger s’est doté depuis moins d’un an d’une raffinerie de pétrole. Cette seule industrie a entraîné la baisse des produits pétroliers sur le marché local. A l’opposé, le Nigéria a été confronté à des remous sociaux au début 2012 en raison de l’arrêt de la subvention sur les carburants, faisant monter leurs coûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.