Niger : La route du pétrole

Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a procédé récemment  au lancement officiel de la construction de la « route du pétrole », reliant la localité de Diffa (Est) à la frontière du Tchad. Ce chantier est financé par une compagnie chinoise, la China National Petroleum Corporation (CNPC). Cette route sera longue de 180 km. Son impact résidera dans le désenclavement de la région. Diffa étant située dans l’extrémité Est du Niger, qui, lui-même, est enclavé,et l’ouverture avec le Tchad lui procurera un précieux axe d’échange. Ainsi, le commerce entre les deux pays sera simplifié. Ce n’est pas tout : actuellement, le Niger et le Tchad sont liés dans le transport des produits pétroliers. D’où, d’ailleurs, le surnom affublé à cette voie. Celle-ci ne fera que renforcer la coopération entre les deux Etats. Il faut noter la présence de la Chine à la cérémonie, représentée par son ambassadeur au Niger, M. Xia Huang. Le diplomate ne s’est pas fait prié pour ressasser les réalisations de l’Empire du Milieu au Niger. Celles-ci sont légion, mais l’une des principales reste la raffinerie de pétrole de Zinder.

Elle est alimentée par l’or noir du bloc d’Agadem, géré par la CNPC. Cette compagnie est également le bailleur de fonds de la route Diffa – frontière du Tchad. La Chine reste très active au Niger et, ce, dans divers secteurs. Une de ses grandes initiatives à venir est la construction d’un centre hospitalier de 500 lits à Niamey. Il y a lieu de se demander quelle en est la contrepartie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.