Sénégal : Première tranche de l’appui budgétaire français

Conformément à un accord récemment signé, l’Agence Française de Développement (AFD) a versé au Sénégal la première tranche d’un appui budgétaire. L’opération correspond à une valeur de 80 millions d’euros (105 millions de dollars américains). Selon un communiqué conjoint de l’AFD et du Ministère sénégalais de l’Economie et des Finances, cette somme sera divisée en deux parts. La première sera consacrée au paiement des arriérés que l’Etat sénégalais doit aux entreprises privées. Cette dette était devenue colossale lors de la législature passée. Et, comme les hommes passent mais les institutions restent, la nouvelle administration se retrouve dans l’obligation d’épurer ces dettes. Quant à la seconde part, elle reviendra au Fonds de Soutien au secteur de l’Energie (FSE). Il faut noter que le pays n’est toujours pas sorti de sa crise énergétique. Ce financement servira donc à acheter du carburant pour alimenter les générateurs de la Compagnie Sénégalaise de l’Electricité (SENELEC). D’après les estimations, ce montant est suffisant pour une période de trois mois. A présent, le Sénégal attend les deux dernières tranches de l’appui budgétaire français. Celles-ci seront disponibles entre octobre 2012 et début 2013.

Dakar recevra d’abord 30 millions d’euros (37 millions de dollars américains) et, enfin, 20 millions d’euros (26 millions de dollars américains). Bien que l’accord ait déjà été signé entre l’AFD et le Sénégal, l’utilisation de ces fonds n’est pas encore définie. Ce sera fait après la revue d’une mission du Fonds Monétaire International (FMI) prévue pour le mois de septembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.