Mali/USA : Feu vert pour une aide alimentaire

Barack Obama a avalisé jeudi une aide humanitaire en faveur des réfugiés maliens. Pour ce faire, les Etats-Unis débourseront une enveloppe de 10 millions de dollars américains. C’est au travers d’un courrier à l’attention de sa secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, que le président américain a officiellement donné son accord à l’opération. Selon M. Obama, cette aide est « importante pour l’intérêt national ». Et, ces mots sont bien choisis au vu des multiples déplacements de maliens suite au conflit dans le nord du pays ouest-africain. D’après des statistiques de la présidence américain, 230 000 maliens sont allés chercher refuge en Algérie, en Mauritanie, au Niger et au Burkina – Faso. Ce, sans compter les vagues de refugiés qui se sont déplacés à l’échelle locale. Ces derniers sont estimés à 155 000 âmes. Donc, en tout, près de 400 000 personnes en mouvement. D’où des besoins aussi immenses que divers. Depuis fin mars 2012, les rebelles touaregs ont conquis une bonne partie du nord de Mali, profitant d’un coup d’Etat dans la capitale, Bamako. Dans la foulée, les insurgés, qui seraient liés à Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), n’ont pas tardé à proclamer l’indépendance de l’Azawad, donc, le territoire nord-malien.

Tout récemment, ils se sont distingués en saccageant la ville de Tombouctou, dont plusieurs sites sont classés dans le patrimoine mondial de l’Unesco. Ces actes ont été fermement condamnés par la communauté internationale, qui essaye de ramener ces rebelles sur la table des négociations. En vain jusqu’à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.