Côte d’Ivoire : Recouvrement des impôts

La Direction Générale des Impôts (DGI) de la Côte d’Ivoire a rendu public ses chiffres du premier semestre 2012. Il s’en dégage une plus-value importante. 140 millions de dollars américains. C’est l’excédent totalisé lors de la collecte des impôts et redevances de la première moitié de l’année. La DGI s’était fixée comme objectif d’atteindre 1,13 milliard de dollars américains de recouvrement dans la première moitié 2012. En définitive, ce plafond a été largement dépassé, avec 1,27 milliard de dollars américains perçus. Cette performance a suscité de la satisfaction et de l’ambition dans le chef du ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, M. Charles Koffi Diby. Il souhaite que la DGI réalise un excédent de 600 millions de dollars américains à la fin de l’année. Ce qui contribuerait au budget 2013. Pour cela, l’argentier du gouvernement ivoirien a une cible toute désignée : l’ensemble des opérateurs économiques dans l’informel. Selon son témoignage, il y a parmi ceux-ci certains qui totalisent un chiffre d’affaire de plus de 2 millions de dollars américains. Ainsi, tous ces importantes contributions de cette activité échappent à la vigilance de l’Etat. Par ailleurs, le responsable de la DGI, M. Abinan Kouakou Pascal, a profité de l’occasion pour mettre en garde ses agents contre un laisser-aller habituellement consécutif aux bons résultats. Afin de motiver ses troupes, le Directeur Général des Impôts leur a fait savoir qu’il y a encore à faire dans certains types de recouvrement, à l’instar de la TVA ou de l’impôt foncier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.