Bénin : Valorisation de la vallée de l’Ouémé

BAD-beninLa Banque africaine de développement (BAD) a avalisé le financement du Projet d’appui aux infrastructures agricoles dans la vallée de l’Ouémé (PAIA-VO) initié par le gouvernement béninois.
70 millions de dollars, telle est la somme que l’institution financière continentale a accordée, sous forme de prêt, au Bénin. Cette enveloppe sera consacrée au PAIA-VO, qui a pour objectif d’améliorer la productivité des terres agricoles de la vallée de l’Ouémé et, en même temps, de mieux les valoriser. Pour cause, cette zone comprend 70 000 hectares de surface cultivable.
Paradoxalement, seulement 30 % de celle-ci est exploitée. D’où, le PAIA-VO vise, entre autres, à développer des infrastructures agricoles et des chaînes de valeur. Pour ce faire, ce programme a été scindé en trois volets. Il sera question d’abord de réaliser des infrastructures de stockage, de commercialisation et de désenclavement ; après suivra l’aménagement hydro-agricole et la sécurisation foncière d’une surface de 5 000 hectares et, enfin, l’appui-conseil aux 21000 agriculteurs à profiter de cette initiative, parmi lesquels plus de 2 500 jeunes pourront jouir de meilleurs moyens d’exploitation. Au-delà, le PAIA-VO aura un impact sur les conditions de vie de 420 000 personnes et comptera environ 1,4 million de bénéficiaires indirects.
Pour ce qui est du financement, la BAD a prêté au Bénin la somme de 61 millions de dollars, assortie d’un don de 820 000 dollars. Ces montants seront complétés par la contribution du gouvernement béninois au financement du projet qui s’élève à 6 millions de dollars.
Les conventions relatives à ce projet ont été paraphées par le vice-président chargé des opérations de la BAD, Aly Abou-Sabaa, et  l’ambassadeur du Bénin en Tunisie, Boubacar Ouédraogo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.