Burkina Faso : Amara Mining optimiste

BF-Amara-MiningL’année dernière, les extractions d’or d’Amara Mining sur le site de Kalsaka-Sega se sont chiffrées à 42 348 onces, soit 20,9 % de moins qu’en 2012. Un recul qui n’entame en rien son optimisme.
Cette contreperformance inquiéterait plus d’une compagnie minière mais ce n’est pas le cas pour Amara Mining. En effet, le britannique vient d’entamer, avec succès, l’exploitation de Sega, un gisement sur lequel il nourrit beaucoup d’espoir. De quoi combler le fossé qui sépare les 53 544 onces d’or extraites en 2012 du recul de l’année suivante. A noter que cette compagnie minière ne s’attendait pas à de tels résultats. Selon ses prévisions, Amara Mining visait d’extraire 50 000 à 60 000 onces d’or sur cet exercice. Malgré tout, cette compagnie a réalisé un chiffre d’affaires de 56,7 millions de dollars en 2013,  beaucoup moins que les 89,3 millions de dollars engrangés un an avant.
Malgré cela, cette compagnie minière se prépare à dépasser ces sommes dès cette année. D’où, le lancement de l’exploitation de Sega. Le timing est particulièrement bien choisi étant donné que le gisement de Kelsaka, qu’Amara Mining exploite actuellement, est d’ores et déjà en fin d’épuisement.
D’ailleurs, l’entrée en production de Sega au troisième trimestre dernier a permis à cette entreprise de relever sa production minière au cours du dernier semestre. Pour preuve, celle-ci a bondi de 8 008 à 14 926 onces d’or entre le troisième et le quatrième trimestre. Cette tendance a certainement convaincu Amara Mining qu’elle connaîtra une hausse de production en 2014. Aussi vise-t-elle à extraire entre 60 000 et 70 000 onces sur cet exercice.
A signaler qu’Amara Mining détient des mandats d’exploration en Côte d’ Ivoire, au Libéria et en Sierra Léone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.