Congo RD : Pour mieux maîtriser les finances publiques

Au pays de Joseph Kabila, l’heure est à la vulgarisation de la loi relative aux finances publiques. En effet l’objectif  de cette campagne porte essentiellement sur la volonté du gouvernement de  doter les différents acteurs de la gestion publique des moyens techniques des nouveaux principes de gestion des finances publiques. Faisant face depuis quelques années à une gouvernance non exempte de tout reproche et surtout le désir du nouveau gouvernement à mieux maîtriser les finances publiques du pays, le Congo Kinshasa va pouvoir assainir son secteur des finances.  Cet atelier qui a eu lieu ce Jeudi et présidé par le ministre des Finances de la République démocratique du Congo (RDC), Matata Mponyo, en présence de son collègue du Budget Jean Baptiste Ntawa, est encore un signe manifeste que l’Afrique en générale souffre d’une politique de gouvernance qui ne s’inscrit pas encore totalement dans le processus de développement qu’elle prône. Le ministre des Finances a ainsi saisi cette opportunité pour expliquer à son auditoire, essentiellement composé des gouverneurs des provinces, les responsables des régies financières et les inspecteurs des finances et budget,  les principaux avantages de la nouvelle Loi sur les finances publiques notamment l’instauration de la gestion axée sur les résultats ainsi que l’introduction de la déconcentration de l’ordonnancement dans la procédure d’exécution budgétaire. Au vu du découpe territorial au Congo, cette nouvelle réforme va donner  aux gouverneurs des provinces l’autonomie de procéder à la répartition des fonds suivants qu’il s’agit des recettes à caractère national provincial. Ainsi le gouvernement espère que ce pseudo autonomie pourra permettre une meilleure gestion de la chose publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.