Tanzanie : Construction d’une usine de GNL

« La Tanzanie envisage de construire une usine de production de gaz naturel liquéfié (GNL), dont le coût pourrait atteindre 30 milliards de dollars », a indiqué jeudi le ministre tanzanien de l’Energie, Sospeter Muhongo, lors d’un point de presse.

tanzanie-gnlCe projet, qui suscite d’ores et déjà l’intérêt de plusieurs compagnies étrangères, intervient après de récentes découvertes d’importants gisements de gaz sur le territoire tanzanien. Ainsi, à l’heure actuelle, le sous-sol du pays regorge de près de 53,2 trillions de pieds cubes de gaz, un volume qui pourrait quadrupler au cours des cinq prochaines années, permettra à la Tanzanie de rivaliser avec les pays du Moyen-Orient.

M.Muhongo a indiqué que les préparatifs étaient en cours et que des annonces officielles seraient faites au moment opportun. Cependant, il n’a pas de donné de précisions sur le financement du projet, ni sur l’emplacement du terminal méthanier, déclarant simplement que cette usine représentait « le plus gros investissement de l’histoire de la Tanzanie». Il a par ailleurs indiqué que le gouvernement était en train d’élaborer une nouvelle législation sur l’exploitation gazière. « La législation sur l’exploitation du gaz est prête à 75%. Nous veillerons à ce qu’elle soit entérinée avant que les investissements soient effectués», a-t-il ajouté.

Une commission parlementaire a récemment demandé que tous les contrats pétroliers et gaziers de la Tanzanie soient rendus publics. Mais pour de nombreux analystes, une telle initiative risque d’entraver les progrès du secteur énergétique. Invoquant des clauses de confidentialité, le ministre tanzanien de l’Energie a tenu à préciser que le gouvernement n’envisageait nullement de rendre publics ces contrats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.