Cameroun : Un énorme gisement de bauxite à exploiter

554 millions de tonnes, c’est la réserve estimée du minerai de bauxite que s’apprête à exploiter désormais le Cameroun. Pour un investissement total de 4,3 milliards de dollars, c’est le consortium de compagnies étrangères, Cameroon Alumina Limited (CAL) qui aura la responsabilité de l’extraction et de l’exploitation de ce minerai qui débuteront en 2018 pour une durée de  75ans.  Ce gisement de bauxite se trouve dans le Nord du pays et constituera le premier projet du genre au Cameroun. A la recherche de perspectives économiques solides pouvant donner un nouvel élan à son économie, le Cameroun tient peut être le projet adéquat. En effet ce projet comporte des projections de production estimées à plus de 3 millions de tonnes par an, soit la future plus grande usine d’alumine d’Afrique, devant la seule que le continent compte pour le moment en Guinée-Conakry. Toutefois pour le démarrage la production démarrera avec 1,5 millions de tonnes par an et selon le directeur général adjoint de CAL les premiers travaux de l’installation de la mine et de la raffinerie démarreront déjà en 2015. Par ailleurs le gisement de bauxite de Minim-Martap et de Ngaoundal génèrera un investissement global de 4,3 milliards de dollars qui seront destinés à la raffinerie d’alumine et la construction d’un chemin de fer et un quai minéralier au futur port de Kribi (Sud). Le Cameroun s’étant fixé un objectif d’émergence économique à l’horizon 2035, les grandes manœuvres de valorisation des ressources minérales sont lancées. Mis à part le pétrole exploité depuis les années 80, le pays veut aussi s’affirmer comme un pays minier, comme en témoignent les deux permis miniers qui ont été délivrés par les autorités, pour un projet de cobalt-nickel-manganèse en 2003 et un projet de diamant en 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.