Gabon : Devenir le premier producteur africain d’huile de palme

Le Gabon ne cesse de multiplier les projets et objectifs tant bien à court qu’à moyen terme, dans le but de devenir le pays émergent de l’Afrique Centrale. Le dernier objectif en date est celui de devenir le premier producteur africain d’huile de palme. En effet le Gabon ambitionne d’avoir, d’ici 2017, 200.000 hectares de palmier à huile car le développement de ce secteur fait partie d’un des trois axes de développement désignés par le Président Ali Bongo dans le cadre du programme « Gabon vert ». Cet objectif sera réalisé avec l’implication des deux sociétés productrices au Gabon, la société Belge Siat et la Singapourienne Olam. Dans cette optique, Siat et Olam se sont engagées à obtenir la certification RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) qui permettrait d’optimiser l’ensemble des processus de production pour espérer un meilleur rendement. Pour le directeur général de Siat Gabon, l’optimisme est au rendez-vous : « nous allons produire de l’huile de palme durable.  Au Gabon, nous avons une forêt primaire et plusieurs espèces en danger. Nous allons développer de nouvelles plantations». Outre l’aspect économique, le directeur de Siat, a également souligné l’aspect environnemental, en déclarant « Nous allons désormais certifier nos produits pour montrer que ce sont des produits qui respectent l’environnement ».

Quant à Olam, déjà propriétaire de 100 mille hectares au Gabon pour la production de l’huile de palme, son représentant s’est montré rassurant. Par ailleurs le Gabon compte pour son développement, s’appuyer non seulement sur la valorisation locale de ses matières premières mais également œuvrer pour la préservation de ses écosystèmes. Un projet d’envergure dont l’impact économique sera considérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.