Mali/ Côte d’Ivoire : Une fin d’embargo salutaire …

Suite au coup d’Etat du 22 mars dernier au Mali, la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), actuellement dirigée par le président ivoirien Alassane Ouattara, avait immédiatement décidé de frapper le pays d’un embargo total. Le Mali n’a pas été la seule victime de cette résolution. A cause de son importance économique dans la sous-région, les retombées se sont faites sentir en Côte d’Ivoire. D’où, les opérateurs économiques se sont réjoui de  la récente levée de ces mesures coercitives et du début de la transition malienne. Le président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Côte d’Ivoire, Jean-Louis Billon, explique : « le Port autonome d’Abidjan reçoit une quantité importante de marchandises en partance ou en provenance du Mali ». En effet, la Côte d’Ivoire exporte essentiellement vers son voisin malien des produits pétroliers, des matériaux de construction, des denrées alimentaires et des produits chimiques. En retour, du Mali proviennent des textiles, des céréales, des épices et du bétail. Concernant ce dernier produit, son prix a augmenté sur les marchés ivoiriens en l’espace de quelques jours de crise malienne. Valant 2200 F CFA (4,4 dollars américains) initialement, le prix du kilogramme de viande sans os a grimpé à 2 500 F CFA (5 dollars américains).

Sans la fin de l’embargo, cette ascension aurait continué. Preuve que la stabilité de l’un des pays dépend directement de l’autre. Vivement  que cette triste page de l’histoire malienne soit tournée. L’avenir n’en sera que plus beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.