Ghana : Augmenter les capacités de la centrale de Takoradi

Bientôt, la centrale électrique ghanéenne de Takoradi 2 aura une capacité supplémentaire de 50 %. Son opérateur, Abu Dabhi National Energy Company (TAQA), a pu réunir les fonds nécessaires à cet effet. Ainsi, la Takoradi International Company, responsable de cette centrale, sera financée à hauteur de 355 millions de dollars américains. Cette somme est indispensable pour ajouter une puissance de 110 MW aux 220 MW générés présentement. Cela sera possible en insérant dans les installations une turbine à vapeur de plus. Ce nouvel équipement n’occasionnera pas de dépenses supplémentaires en carburant.  Pour ce faire, les experts des compagnies japonaise Mitsui & Co et coréenne Kepco, responsables techniques du projet, vont faire passer la centrale de Takoradi d’un cycle unique gaz – pétrole à un cycle combiné. Sans une vaste collaboration entre différentes institutions financières, la somme visée n’aurait jamais été réunie. Ainsi, la Société Financière Internationale (SFI) s’est montré la plus généreuse en déboursant 100 millions de dollars américains sous forme de prêt. Elle est suivie, entre autres, par la Société Néerlandaise pour le Financement du Développement (FMO, 80 millions de dollars américains), la Proparco, filiale de l’AFD (40 millions de dollars américains) et le Fonds Infrastructure Crisis Facility Debt Pool (30 millions de dollars américains).

Bien entendu, la TAQA, ne pouvait se soustraire des contributeurs, décaissant 25 millions de dollars américains. Les deux premiers bailleurs de fonds ont été les intermédiaires entre tous les acteurs techniques et financiers. Ce qui a simplifié les négociations. Selon le cahier des charges du projet, la nouvelle installation sera opérationnelle en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.