Congo : Revigorer le système agroalimentaire africain

A l’occasion de l’ouverture des travaux du séminaire des experts africains et des hauts fonctionnaires de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sur les questions agricoles, la représentante régionale pour l’Afrique de la FAO, Maria Helena Semedo ,a exhorté ce lundi à Brazzaville, les pays africains membres de cet organisme, à améliorer leurs systèmes agroalimentaires, afin de faire face aux nombreux défis alimentaires actuels et futures. L’autosuffisance alimentaire reste un grand défi pour tous les pays africains pour les prochaines années à venir. Et pour ce faire, les pays africains devront faire davantage d’efforts pour rendre leurs systèmes agroalimentaires plus compétitifs grâce à une meilleure productivité tout en développant les moyens de subsistance viables qui assureront suffisamment de nourriture, de revenus et d’emplois aux populations. En ce sens, Mme Semedo estime que « le secteur agricole africain est dans une dynamique de changement et a besoin d’un nouveau paradigme, l’Afrique a donc besoin d’une vision revigorée de l’agriculture, et notre responsabilité collective est de transformer cette vision en actions ». Par ailleurs d’ici 2050, l’Afrique sub-saharienne comptera environ 1,5 à 2 milliards de personnes, a tout intérêt de doubler sa production agricole si elle veut pouvoir répondre à la croissance des besoins alimentaires de la population. L’Afrique doit non seulement produire plus, mais produire mieux avec moins. L’apport et la volonté des autorités africaines dans ce processus sera un facteur clé de réussite car le développement agricole en Afrique a considérablement été ralenti au fil des années, par la faiblesse des allocations budgétaires publiques. Cette réunion se déroulera jusqu’au Mercredi prochain dans la capitale congolaise et espérons que des solutions adéquates et durables soient mise en application dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.