Congo Brazza : Création d’une zone économique spéciale

Une zone économique dénommée zone économique spéciale (ZES) est en passe d’être mise en œuvre au Congo Brazza plus précisément à Oyo-Ollombo, située à 400 km au nord de Brazzaville. Les études de faisabilité actuellement en cours, sont confiées au groupe singapourien Surbana. A cet effet le vice président de Surbana, Djoko Prihante, déclarait : « Nous revenons d’Oyo-Ollombo où nous sommes restés une semaine et demie pour démarrer les études de faisabilité de cette zone économique spéciale, une zone que nous avons trouvée stratégique pour les infrastructures agro-alimentaires. Elle a déjà une bonne base de départ, avec les plantations de palmiers à huile ». Les résultats de ces études de faisabilité seront rendus dans environ neuf mois au gouvernement congolais, et à ce dernier de décider de poursuivre le projet ou pas, même si le vice président estime et declare que : « Nous sommes confiants pour l’aboutissement de ce projet, au regard du sérieux du gouvernement ». Cette étude va aussi permettre de recenser les énormes potentiels dont dispose le Congo, notamment la future zone économique spéciale. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la diversification d’une économie trop tributaire du pétrole. Ainsi donc le gouvernement congolais envisage la création de quatre ZES, respectivement à Pointe-Noire, Brazzaville, Oyo-Ollombo et Ouesso (nord).

Par ailleurs, le gouvernement a déjà reçu en décembre dernier, un rapport d’études de faisabilité menées par des experts du consortium composé des sociétés Quantic LTD (Liban), Gazprom Bank (Russie), Egis BECEOM International (France) et Bain&Compagny (Etats-Unis), Sync, et Gide Loyrette Nouel AARPI. Ce travail devrait permettre aux autorités congolaises de déterminer, réellement, le potentiel économique du Congo et le type d’activités industrielles à mener tant pour le marché national que sous-régional et international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.