Air CEMAC à la recherche d’un partenaire

Confrontée à un différend avec son ancien partenaire la South African Airways, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), est aujourd’hui à la recherche d’un nouveau partenaire stratégique, pour sa future compagnie aérienne Air Cemac. En effet la CEMAC, selon le président du conseil d’administration d’Air Cemac, a décidé de ne plus poursuivre sa collaboration avec la compagnie sud-africaine South African Airways (SAA), qui était jusque là leur partenaire stratégique. Ce choix résulte d’un différend qui opposait les deux parties concernant le lieu où doit se situer le centre névralgique des opérations. « Nous avons fait le choix d’un partenaire stratégique qui voulait inventer l’histoire. Le siège de la compagnie se trouvant à Brazzaville, il voulait placer la base opérationnelle de toutes les activités à Douala, ce qui n’était pas du goût des autorités congolaises. Aujourd’hui, cela vient d’être réglé : le hub et le siège se situent à Brazzaville. Les actionnaires viennent de rompre avec SAA qui ne voulait pas prendre des actions en capital et avait taillé les choses à sa mesure, pensant que les pays de l’espace CEMAC devaient travailler pour son compte », a expliqué le président du conseil d’administration. Une décision qui pourrait toutefois avoir des incidences non négligeables sur les intérêts de la zone étant donné que SAA détient 40 % des parts d’Air Cemac, contre 5% pour chaque pays membre, 15% pour la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale ( BDEAC) et le reste aux investisseurs privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.