Cameroun : Risque de hausse du prix du carburant

Un vent d’inquiétude dû à d’éventuels soulèvements populaires plane sur le Cameroun. Les consommateurs réunis en plusieurs associations ont promis de « paralyser » le pays si les pouvoirs publics s’aventuraient à augmenter le prix du carburant à la pompe. En effet depuis quelques jours maintenant, il circule une rumeur persistante à Yaoundé qui indique que les pouvoirs publics camerounais envisageraient de supprimer les subventions sur les produits pétroliers. Cette mesure, si elle s’avère effective, engendra automatiquement la hausse des prix du carburant à la pompe, un scénario que rejette dors et déjà les associations des consommateurs. Ainsi une menace de manifestations publiques aux conséquences lourdes qui ont ravagé le Nigeria guette aussi le Cameroun. Par ailleurs le Réseau associatif des consommateurs de l’énergie (RACE) et plusieurs organisations syndicales du secteur ont exprimé leur indignation face à l’attitude laxiste des pouvoirs publics qui n’ont pas démenti la rumeur. Ce qui peut laisser présager que la rumeur est bien fondée. Pour preuve lors d’une réunion de concertation avec quelques acteurs du secteur pétrolier, le Directeur de la caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH), avait déclaré que l’augmentation n’était pas à l’ordre du jour sans toutefois exclure la possibilité de revoir le prix du carburant à la hausse en 2012.

Pour un pays comme le Cameroun, une manifestation des consommateurs risque de précipiter le pays dans un chaos économique qui est de loin un facteur défavorable à la croissance notamment pour un pays qui s’inscrit dans une politique de « pays émergent ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.