Bénin : Soutien à la construction d’une cimenterie

C’est au cours d’une cérémonie haute en couleurs organisée le samedi 21 janvier que 5 banques se sont engagées à financer la construction de la Nouvelle Cimenterie du Bénin (NOCIBE). A terme, cette industrie devrait produire 1 500 000 tonnes de ciment par an. Une capacité de production extraordinaire et pas étrangère à l’engouement suscité et manifesté par le concours conjoint de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), la Banque Islamique du Sénégal (BIS), la Banque of Africa Bénin (BOA), la Société Générale du Bénin (SGB) et ECOBANK. Ces institutions et établissements financiers sont déterminés à aller jusqu’à la pose de la dernière brique de la NOCIBE. Celle-ci cristallise à, elle seule, tous les espoirs de voir finir les récurrentes pénuries de ciment que connaît le Bénin et, même, la sous-région ouest-africaine dans son ensemble. L’édification de cette industrie, située à Massé dans la vallée de l’Ouémé (Sud-Est), a débuté depuis juin 2009. La première phase était constituée d’études d’impact sur l’environnement, la géologie et le social de la région d’accueil. Une fois achevée, cette étape devrait être suivie de la construction proprement dite de la NOCIBE.

Au regard de l’importance économique de l’initiative, avec, notamment, la création de 3 000 emplois, périodes de construction et d’exploitation confondues, les financements ne se sont pas faits attendre. A l’instar de la BOAD qui a déboursé, à elle toute seule, 13,4 milliards de FCFA (26,6 millions de dollars américains).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.