Côte d’Ivoire : Fermeture d’un bureau du PNUD

Mardi dernier, le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), M. Ndolamb Ngokwey, a annoncé la fermeture du bureau de Bondoukou (Nord-Est). Officiellement, cette représentation est arrivée à cette conclusion en raison de « contraintes financières ». La localité de Bondoukou, qui se situe à environs 400 Km d’Abidjan, doit vraiment être affectée par cette décision. En effet, elle a tant bénéficié des projets développés par le PNUD, lesquels s’étendaient même à sa périphérie : par exemple, des tournois de football pour favoriser un climat de paix, des centaines de pompes hydrauliques pour réhabiliter le réseau local à Affouavame et tant d’autres réalisations. Tout cela se chiffre à 18 initiatives pour un coût global de 365 millions de FCFA ( 800 000 dollars américains). Une telle manne sera difficile à remplacer. C’est pourquoi, le PNUD continuera à prendre garde, même de loin, à Bondoukou : « des modalités pratiques … seront mises en place pour maintenir le partenariat avec les différents acteurs de la région », a promis M. Ngokwey.

Néanmoins, il a voulu donner aussi les nouvelles priorités du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire : celui-ci « voudrait mettre l’accent sur la question de réconciliation, mais aussi sur celle du développement dans son ensemble », a-t-il déclaré. A présent, il reste à espérer que les acquis du passage du PNUD soient bien conservés et utilisés de manière optimale pour le bien-être des différentes communautés locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.