Guinée – Bissau : Un financement de la BAD

La semaine dernière, la Banque Africaine de Développement (BAD), a octroyé à la Guinée – Bissau une enveloppe de 34 millions de dollars américains de prêt. Simultanément, l’institution financière y a envoyé une mission d’évaluation. La Guinée – Bissau, petit pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), est modeste non seulement par sa superficie mais aussi par son économie. En effet, il figure parmi les pays les plus pauvres du monde, avec un budget dépendant, à 75 %, de l’aide internationale et 85 % de sa population vivant sous le seuil de la pauvreté. Aussi, le gouvernement multiplie des efforts pour changer cette situation calamiteuse. Dans ce cadre, le prêt de la BAD tombe à point nommé : « c’est un prêt destiné à renforcer la bonne gouvernance économique et financière et pour le développement des infrastructures d’appui aux activités productives d’ici 2015 », a déclaré Mme Elena Nosolini Embalo, ministre bissau-guinéenne de l’Economie et du Plan.  Et, la BAD ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : elle s’est engagée à mobiliser des ressources financières supplémentaires en faveur de la Guinée-Bissau auprès de ses partenaires. Aussi, une de ses délégations a séjourné la semaine dernière pendant 4 jours dans la capitale, Bissau. A ce propos, «  ces fonds seront orientés uniquement vers la créations de l’emploi, la réduction de la pauvreté et la lutte contre la faiblesse politique, économique et sociale de la Guinée-Bissau », confiait un des membres de la délégation à l’AFP. Certainement que cela n’augure que du positif en ce qui concerne les perspectives de coopération entre l’institution financière et le gouvernement local.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.