Burkina-Faso : Construction de la centrale solaire de Zagtouli

Avec un financement de l’Union Européenne, le Burkina-Faso s’est lancé dans un vaste projet énergétique : ériger la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest. Ainsi, à l’occasion du passage du Commissaire au Développement de l’UE, M. Andris Piebalgs, à Ouagadougou, le projet a été passé en revue. En acceptant de soutenir ce projet, l’UE visait à aider le Burkina-Faso à ne plus trop dépendre que des énergies fossiles et, en même temps, à augmenter sa capacité de production des énergies renouvelables. Aussi, la commission de l’UE n’a pas hésité à lui octroyer un financement de 25 millions d’euros (environs 35 millions de dollars américains). Une contribution conséquente mais loin de suffire pour concrétiser cette construction. En effet, après études de faisabilité, les experts ont conclu que ce projet nécessitera, au total, 42 milliards de FCFA (près de 90 millions de dollars américains). Une facture qui se comprend vu l’importance de la construction : le site de Zagtouli abritera pas moins de 40 unités génératrices, avec, chacune, 2400 panneaux solaires, soit 96 000 panneaux photovoltaïques. Tout ce matériel produira une bonne partie des 1900 à 2100 KWH de potentiel d’énergie solaire que revêt le Burkina. A présent, il s’agira, pour le gouvernement, de compléter le financement pour espérer inaugurer cette centrale en 2013. Pour ce faire, tous les dossiers d’appel d’offres sont fin prêts. En toute vraisemblance, il peut compter sur l’Union Européenne, qui, convaincue de la pertinence de ce projet, pourrait élargir sa contribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.