Gabon : Quelle est la situation monétaire et financière du pays ?

Le ministre gabonais de l’Economie et du Commerce, Magloire Ngambia, aussi président du Comité monétaire et financier du Gabon vient d’annoncer  que les indicateurs sectoriels de l’activité économique gabonaise se sont consolidés à la fin de Juin 2011. A cet effet le pays se prépare à enregistrer un taux de croissance de 6,2% à  la fin de l’année et un taux d’inflation maîtrisé à 1,5%. Chaque secteur d’activité a contribué efficacement à l’obtention de ces résultats prévisionnels. Le secteur primaire par exemple, s’est distingué avec la production de minerais et d’agglomérés de manganèse qui a connu une hausse de 5,4% en 2011 tandis que celle du pétrole est en hausse de 1%. Quant au secteur secondaire, il s’est illustré avec de bonnes performances dans l’agroalimentaire, le raffinage et l’énergie ainsi que dans le bâtiment et les travaux publics. Et enfin pour ce qui du secteur tertiaire,  il a été essentiellement caractérisé par la croissance des activités dans le commerce général et la distribution des produits pétroliers qui est due à l’augmentation de la demande intérieure. En ce qui concerne le taux d’inflation, le communiqué du ministre a précisé que  «l’indice des prix en moyenne annuelle devrait progresser de 1,5% à la fin décembre 2011, après une hausse de 1,1% en août 2011, et 1,5% à la fin décembre 2010». Et pour ce qui est des finances publiques, le Comité monétaire et financier du Gabon relève un solde budgétaire  excédentaire faisant progresser ainsi les recettes budgétaires de 45,8%.  Par de tels résultats , le Gabon a par ailleurs honoré les quatre critères de convergences fixés par la CEMAC dans le cadre de la surveillance multilatérale des économies de la zone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.