Côte d’Ivoire : Cargill veut améliorer les plantations de cacao

Vendredi dernier, le groupe agroindustriel américain Cargill, spécialisé dans la commercialisation, le traitement et la distribution de produits et des services des secteurs agricoles, alimentaires, financiers et industriels, s’est engagé, au travers d’un protocole d’accord avec l’Agence Nationale ivoirienne d’Appui au Développement Rural (ANADER), à investir 1,5 milliard de FCFA (3 millions de dollars américains) en vue d’améliorer et de renouveler les plantations de cacao. « Cet accord renforce notre engagement continu pour aider à améliorer les pratiques agricoles et les revenus des producteurs de cacao ivoiriens tout en soutenant le développement de la filière café – cacao en Côte d’Ivoire » a déclaré M. Graig Page, président du groupe Cargill.

Il faut dire que Cargill a déjà totalisé une décennie de présence en Côte d’Ivoire, pendant laquelle il a énormément contribué à l’amélioration de la filière. Cette fois-ci, il s’agit d’un vaste programme de formation en faveur des producteurs ivoiriens. 60 000 d’entre eux, issus de 90 coopératives agricoles vont bénéficier du cursus 2011 – 2012. Aussi, par le biais de cette formation, 600 000 jeunes plants de cacao seront distribués aux coopératives retenues pour la formation. Résultats attendus après cette initiative : rendements et qualité améliorés, volumes accrus, amélioration des revenus des producteurs, meilleure gestion des coopératives. Mais, il faut noter que cet investissement va plus profiter à Cargill. Car, le groupe prévoit d’acheter, à hauteur de 4,5 milliards de FCFA (10 millions de dollars américains), 50 000 tonnes de cacao lors de la campagne 2011 – 2012. Et, d’ici 2015, il compte doubler le volume de ses achats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.