Gabon : les PME exigent le paiement immédiat de la dette intérieure

detteLe président du Conseil gabonais du patronat (CGP), Francis Evouna, a demandé ce mercredi à l’Etat gabonais de payer immédiatement la dette intérieure contractée auprès des petites et moyennes entreprises (PME) locales, pour les sauver de la situation financière précaire qu’elles traversent.

Le montant de la dette intérieure s’élève à 82 milliards de FCFA, mais ces entreprises attendent depuis fin juillet dernier, le versement des 33 milliards de FCFA représentant l’avance promise par le gouvernement.

« C’est une urgence nationale que de payer cette dette sinon c’est une catastrophe pour ces PME qui sont menacées de disparaître et d’envoyer au chômage des centaines de travailleurs »,  s’est alarmé Evouna, lors d’une conférence de presse tenue à Libreville.

Sur la somme de 82 milliards de FCFA, le CGP attend le règlement immédiat d’une avance de 33 milliards de FCFA car, a expliqué Evouna, « le 24 juillet 2015, le ministre du Budget a instruit le directeur général du Budget pour régler et verser immédiatement cette somme ».

Selon le CGP, l’ensemble de la dette publique gabonaise auprès des entreprises locales s’élève à 340 milliards de FCFA (environ 566 millions USD), et le non paiement de cette dette provoque l’arrêt des chantiers de développement et des licenciements massifs.

Au Gabon, l’Etat est le premier fournisseur des marchés publics, mais la  situation du pays est devenue très critique depuis le début du trend baissier des prix du pétrole.

Le Gabon, qui tire plus de 70% de ses revenus de la vente du pétrole, est englué dans une crise financière assez grave. Ses revenus ont été réduits de près de la moitié en moins de deux ans et la situation n’est pas sur le point de se stabiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.