Togo : La France contribue à l’apurement de la dette

Mardi dernier, le Togo, représenté par son Ministre de l’Economie et des Finances, M. Adji Otèth Ayassor, et la France, représentée par son ambassadeur accrédité au Togo, et par le Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD), ont signé une convention de financement à hauteur de 2 millions d’euros (2,7 millions de dollars américains) en vue de poursuivre l’apurement de la dette commerciale togolaise. Depuis décembre dernier, le Togo a entamé une longue série d’apurement de sa dette commerciale. Le pays de Faure Gnassingbé avait d’abord pu réunir les conditions permettant au Fonds Monétaire International d’enclencher le processus d’annulation de sa dette extérieure jusqu’à 82 %, soit 1,8 milliard de dollars américains. Ensuite, le club de Paris continuait le travail en rayant 135 millions de dollars américains supplémentaires. Et, tout récemment, donc en août, c’était au tour de la Suède de laisser tomber 6 millions de dollars américains. La France s’inscrit à nouveau dans cette voie.

Cette aide budgétaire intervient dans le cadre de l’Initiative des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Cette somme étant issue des fonds propres de l’AFD, elle porte à 5,9 milliards de FCFA (12,5 millions de dollars américains) ses interventions dans le cadre du même programme. Il faut noter que c’est pour la troisième année consécutive que la France s’illustre dans l’allègement de la dette togolaise. A présent, c’est aux autorités togolaises de saisir cette balle au bond. Les multiples apurements dont a bénéficié le pays ont pour but de stimuler la reprise économique. C’est donc une obligation de résultat qui se dresse devant les décideurs togolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.