Cameroun : La Chine augmente ses avoirs dans le secteur pétrolier

Dans la lutte pour le contrôle et le monopole des ressources minières au Cameroun, c’est la Chine qui s’en sort quasi toujours vainqueur comme en témoigne encore la récente acquisition d’une société camerounaise par un groupe Chinois. En effet le Groupe Addax, filiale depuis juin 2009 de la géante compagnie chinoise du pétrole SINOPEC (China Petroleum and Chemical Corporation), a annoncé qu’il a acquis les 80% des parts de Pecten Cameroon Corp, qui était  détenu jusque là par la firme anglo-néerlandaise Shell. Après cette opération de rachat, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) qui y représente l’Etat du Cameroun, conserve ses 20% de parts et reste par conséquent faible décisionnaire. Ce rachat pourrait bien avoir le mérite d’être bénéfique au Cameroun comme il peut être aussi le contraire. L’entreprise née de ce rachat a été rebaptisée désormais Addax Petrolum Cameroon Company (APCC).

Pour le manager général d’Addax, Yi Zhang, qui s’est montré enthousiaste notamment en raison de la transparence et du délai dans lequel se sont déroulées les opérations. Avec ce nouveau rachat, le géant Asiatique porte ses avoirs en hydrocarbures au Cameroun à 11 blocs d’exploitation, 42 champs de production et 2 000 barils/jours (déclarés) pour le reste de l’année 2011. Le groupe conforte ainsi sa place de deuxième producteur de pétrole dans le pays. Ce dynamisme autour des ressources minières du Cameroun peut aussi servir de coup de publicité au pays, et comme on le constate déjà,  de nombreuses compagnies continuent de s’activer aux larges et à l’intérieur des côtes du pays, afin d’acquérir ou conserver leurs domaines d’exploitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.