Rwanda – Belgique : Imminence d’un accord de coopération

Si tout se passe comme prévu, le Rwanda et la Belgique devraient, dans les tous prochains jours, signer un accord portant sur le Programme Indicatif de Coopération  (PIC). M. Olivier Chastel, Ministre belge en charge de la Coopération, est attendu à Kigali ce mercredi 18 Mai dans ce cadre. A la clé, 160 millions d’euros (200 millions de dollars) et un supplément de 40 millions d’euros (55 millions de dollars) pour le Rwanda en quatre ans (2011 – 2014) mais conditionnés par la bonne gouvernance et … le respect des Droits de l’Homme. Un des points faibles du pays de Paul Kagamé.

Le Rwanda est plein de contraste : il dispose d’une des meilleures économies du continent constamment en croissance et ses avancées dans la lutte contre la corruption sont indéniables ; mais, la démocratie n’est toujours qu’une utopie. Opposants comme journalistes sont couramment incarcérés, les élections se succèdent et se ressemblent par leur opacité, … . Une volonté rwandaise affichée de mettre fin à tous ces tristes traits caractéristiques constitue un préalable incontournable pour accéder à l’aide au développement de la Belgique. Ce Royaume souhaite y soutenir les secteurs de l’énergie, de la décentralisation et de la santé. D’ailleurs, le « bonus » de 40 millions d’euros ne sera décaissé qu’après une évaluation d’un « certain nombre d’indicateurs liés à la bonne gouvernance et aux droits de l’homme » selon M. Chastel, ce, dans deux ans.

Reste à savoir si toutes ces conditions vont seoir à l’homme fort rwandais. Celui-ci s’est souvent distingué par son refus de se soumettre à quelconque tendance néocolonialiste. Le contenu du PIC n’ayant pas encore clairement été établi, les discussions belgo-rwandaises promettent d’être laborieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.