La Côte d’Ivoire rend un hommage national multidimensionnel à l’ex Premier ministre Bakayoko

Une cérémonie d’«hommage de la nation» s’est tenue ce 17 mars à Abidjan, sur l’esplanade du palais de la présidence de la République au plateau, en l’honneur d’Hamed Bakayoko, le Premier ministre ivoirien décédé le mercredi 10 mars dernier en Allemagne.

Elle a été présidée par le président Alassane Ouattara, qui s’est incliné, avec son épouse, sur la dépouille d’Hamed Bakayoko, dont le cercueil était couvert du drapeau national.

Quatre chefs d’Etats ouest-africains étaient aussi présents à cet hommage national.  Il s’agit de Nana Akufo-Addo du Ghana, d’Alpha Condé de la Guinée, de Roch Marc-Christian Kaboré du Burkina-Faso et d’Umaro Sissoco Embalo de la Guinée-Bissau.

Les autorités administratives et politiques de la Côte d’ivoire étaient présentes, en plus des principaux partis politiques et divers organismes.

Des témoignages de proches collaborateurs d’Hamed Bakayoko ont été faits par le ministre de la Jeunesse Mamadou Touré et par la ministre de la Culture Raymonde Goudou Koffi. Les deux ministres ont insisté sur le parcours du défunt Premier ministre, son travail, son engagement et sa loyauté -entre autres-.

Ensuite Hamed Bakayoko a été décoré, à titre posthume, de la plus haute distinction du pays. Cette distinction a été remise à sa femme Yolande Bakayoko.

Surnommé « Hambak », M. Bakayoko était apprécié dans tous les milieux politiques ivoiriens pour sa capacité d’écoute, et avait contribué à la réussite le 6 mars 2021 d’élections législatives apaisées, auxquelles tous les grands partis d’opposition ont participé.

Un hommage lui a par ailleurs été rendu par son parti politique (le RHDP) et d’autres partis, ainsi que des membres de la société civile au Stade olympique d’Ebimpé. Il a été suivi par une veillée artistique avec des artistes tels qu’Alpha Blondy, Koffi Olomidé, Fally Ipupa, Magic System, Gims, Sidiki diabaté et bien d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.