Sénégal : Un vaste projet portuaire

PADLe Sénégal et Necotrans viennent de conclure un engagement portant sur l’aménagement du terminal vraquier du Port Autonome de Dakar (PAD). Le groupe français vient de rafler cette concession pour une durée de 25 ans.
Les détails de cet accord ont été rendus publics par le biais d’un communiqué conjoint. D’après ce document, Necotrans investira une enveloppe de 60 millions d’euros (80 millions de dollars) pour doter le terminal en question d’équipements ultramodernes. De cette manière, cette plateforme portuaire jouira d’outils similaires à ceux de ses concurrents de la sous-région ouest-africaine, à savoir Abidjan en Côte d’Ivoire et Téma au Ghana.
En plus de cet accord, le concessionnaire tricolore compte, décaisser, environ 20 millions d’euros (26,6 millions de dollars) pour ériger un nouveau quai. Cette construction, qui s’étendra sur les postes 81, 82 et 83, permettra une meilleure capacité d’accueil des navires vraquiers de l’avis des experts dans le domaine. Selon les termes du contrat entre les deux parties, le PAD deviendra propriétaire de ce nouveau quai à la fin de la concession. Toujours dans le cadre de cette initiative, le môle 8 de ce port sera réfectionné.
En toute vraisemblance, ce projet est extrêmement avantageux pour le Sénégal, non seulement en termes d’infrastructures mais aussi en ce qui concerne la création d’emploi. Il va certainement contribuer à améliorer la compétitivité de cet Etat. Fort heureusement pour ce pays, certains opérateurs Sénégalais ont pris part au capital de cette initiative. L’expérience de Necotrans dans les activités portuaires est un gage de fiabilité pour le projet. En effet, ce groupe  existe depuis 28 ans et dispose de représentations dans 40 pays du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.