Nigeria: Un responsable du rapt de centaines de garçons amnistiés

Le chef d’un des groupes criminels responsables de l’enlèvement de plus de 300 garçons en décembre dans le nord-ouest du Nigeria, en proie à des attaques meurtrières, s’est rendu aux autorités en échange d’un accord d’amnistie.

Awwalun Daudawa s’est rendu aux autorités locales lundi avec six membres de son groupe armé, a déclaré le porte-parole du gouvernement de l’Etat de Zamfara, Zailani Bappa, dans un communiqué.

Ce chef de gang a «remis les armes» et «a juré avec ses combattants sur le Saint Coran de ne plus revenir à leurs anciennes pratiques», précise le communiqué.

Awwalun Daudawa, âgé de 43 ans, est à l’origine un voleur de bétail qui s’est reconverti dans le trafic d’armes, notamment entre la Libye et le nord du Nigeria, où il commerçait avec des groupes criminels ou jihadistes.

Le 11 décembre 2020, Awwalun Daudawa et des dizaines d’hommes armés avaient kidnappé au moins 344 garçons dans un pensionnat de la ville de Kankara, dans l’Etat de Katsina.

Ils avaient agi pour le compte du groupe jihadiste Boko Haram, qui avait revendiqué dans une vidéo, ce rap intervenu alors que le président Muhammadu Buhari, originaire de l’Etat de Katsina, effectuait une visite d’ordre privé dans cette région.

Les enfants avaient été libérés après une semaine de captivité à la suite de négociations entre ces gangs et les gouvernements de Katsina et Zamfara. Depuis près de dix ans, le nord-ouest et le centre du Nigeria sont en proie aux violences de groupes criminels qualifiés localement de «bandits», qui multiplient les enlèvements contre rançon et les vols de bétail.

Depuis lundi, au moins 23 personnes ont été tuées dans plusieurs attaques de villages de l’Etat de Kaduna, ont annoncé mardi les autorités locales. Depuis 2011, ces violences ont fait plus de 8.000 morts, et forcé plus de 200.000 personnes à fuir leur domicile, selon un rapport du groupe de réflexion International Crisis Group (ICG) publié en mai 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.