Le président malien nomme son ministre de la Défense à la tête du gouvernement

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a nommé samedi, par décret,  son actuel ministre de la Défense, Abdoulaye Idrissa Maïga, chef du gouvernement en remplacement de Modibo Keïta qui a démissionné mardi dernier.

Soumeylou Boubeye Maïga, secrétaire général de la présidence a confié à  la presse, que « le président de la République a nommé Abdoulaye Idrissa Maïga Premier ministre, après avoir reçu la démission de Modibo Keïta ».

Ce changement de gouvernement intervient dans un climat social particulièrement tendu au Mali, en particulier dans le secteur de la Santé où les hôpitaux publics sont en grève depuis un mois pour des revendications salariales et d’intégration de travailleurs contractuels dans la fonction publique.

Selon l’un de ses conseillers qui parlait sous couvert de l’anonymat, le président malien dont le mandat s’achèvera en 2018  » a voulu donner un nouveau souffle à son quinquennat. Il a aussi voulu tenir compte du fait majoritaire en nommant pour la première fois à ce poste, un responsable de son parti ».

Ingénieur de formation, Idrissa Maïga, âgé de 59 ans,  fut directeur de campagne de Keïta lors de l’élection présidentielle de 2013. Il est également vice-président du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM), et originaire de Gao, principale ville du nord du pays.

Il devrait, selon certaines sources, recevoir les leaders de plusieurs partis politiques, essentiellement ceux de la majorité, pour la formation d’un nouveau gouvernement.

Abdoulaye Idrissa Maïga est le quatrième Premier ministre sous le mandat du président Keïta, après Oumar Tatam Ly (septembre 2013-mars 2014), Moussa Mara (avril 2014-janvier 2015) et Modibo Keïta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.