Des « corridors humanitaires » au Soudan pour aider les sud-soudanais affamés

Les autorités soudanaises ont annoncé ce dimanche, l’ouverture de « corridors humanitaires » pour acheminer de l’aide alimentaire à des milliers de personnes affamés au Soudan du Sud.

Selon un communiqué de la commission soudanaise pour l’aide humanitaire, « le gouvernement soudanais a donné son accord pour ouvrir des corridors humanitaires aux personnes affectées par la famine dans l’Unité et Bahr al-Ghazal », deux états du Soudan du Sud.

En effet, depuis début de l’année, le Soudan du Sud est en proie à une grave famine qui touche plus de 100.000 personnes, selon des organisations liées à l’ONU. Le gouvernement sud soudanais a déclaré l’état de famine début février.

Ce couloir humanitaire va ainsi permettre d’acheminer l’aide de la ville d’El Obeid, dans le centre du Soudan, à celle de Bentiu, dans l’Etat de l’Unité.

Le président soudanais Omar el-Béchir avait ordonné en février aux autorités de faciliter la distribution de l’aide aux victimes de la faim chez son voisin Sud Soudanais, indépendant depuis 2011, mais plongé depuis décembre 2013 dans une guerre civile.

« L’engagement » de Khartoum à aider le peuple du Soudan du Sud a été salué par les Nations unies.

Selon le HCR, plus de 300.000 Sud-Soudanais ont trouvé refuge au Soudan depuis le début de la guerre qui a fait des dizaines de milliers de morts et plus de trois millions de déplacés, malgré le déploiement de quelque 12.000 Casques bleus de l’ONU.

Khartoum a par ailleurs annoncé ses premières manœuvres militaires avec l’Arabie Saoudite, depuis la rupture de leurs liens en 2015.

Ces manœuvres auront lieu du 29 mars au 12 avril, à Meroe au nord de la capitale soudanaise, et impliqueront des centaines de membres de l’armée de l’air des deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.