Le président Buhari prolonge son séjour médical à Londres

Le porte-parole de la présidence nigériane a annoncé ce mardi le prolongement du séjour du président Muhammadu Buhari, à Londres où il se trouve depuis déjà un mois pour des raisons de santé.

Femi Adesina a expliqué au ton rassurant, que « lors de son bilan médical régulier annuel, les examens ont montré qu’il avait besoin de plus de temps pour se reposer, ce qui l’oblige à rester plus longtemps que prévu à l’origine ».

Alors que le gouvernement a dû démentir à plusieurs reprises des rumeurs selon lesquelles le chef de l’Etat serait gravement malade, ce nouveau communiqué « souhaite assurer les Nigérians qu’ils n’ont pas à se faire de soucis », sans préciser combien de temps l’ancien général resterait à l’étranger ni de quoi il souffrait.

A la question des journalistes d’en savoir un peu plus sur l’état de santé de  Buhari, le porte-parole de la présidence a rappelé le principe du respect du secret médical, ajoutant que « seul le patient peut parler de ce qu’il traverse ». « C’est la personne qui passe cette série d’examens et se repose et s’il dit (qu’il n’y a) pas lieu de s’inquiéter, il faut le croire », a rassuré Adesina.

En l’absence de Buhari, c’est le vice-président, Yemi Osinbajo qui assure l’intérim. Le président Buhari a quitté le Nigeria le 19 janvier pour un bilan de santé à l’occasion de ses congés. Alors que son séjour était initialement prévu pour une dizaine de jours, son cabinet avait déjà annoncé le 6 février dernier, qu’il devait le prolonger sur recommandation de ses médecins, en attendant les résultats de ses examens médicaux.

Déjà en 2016, le président Buhari avait dû se rendre à Londres, pour soigner une infection persistante de l’oreille interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.