La Côte d’Ivoire officialise sa 3ème république

candidat-ciLe président ivoirien Alassane Ouattara a promulgué ce mardi, la nouvelle Constitution du pays, approuvée par référendum le 30 octobre à 93,42% des voix avec un taux de participation de 42,42%, et validé vendredi dernier par le conseil constitutionnel.

L’opposition ivoirienne qui conteste les résultats de ce referendum qu’elle a boycotté, parle de ‘’fraude massive’’.

Le texte de promulgation qui consacre « l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution » a été ratifié par le Chef de l’Etat au cours d’une cérémonie solennelle au palais présidentiel d’Abidjan, devant le gouvernement, les présidents des hautes institutions du pays, des représentants de la société civile et des guides religieux.

Selon le président Ouattara « les promesses de la IIIe République sont des promesses de paix, de stabilité, d’égalité et de modernité », estimant qu’elle allait « permettre de renforcer la cohésion sociale ». »Elle se veut un contrat social pour de nombreuses générations », a-t-il assuré, promettant « d’accélérer les réformes » pour « le « bonheur » des Ivoiriens.

La nouvelle Constitution ivoirienne, est sensée  permettre de tourner la page d’une décennie de crise politico-militaire, notamment en éliminant le concept d' »ivoirité » et en clarifiant les conditions d’éligibilité du président. Ses détracteurs avaient reproché à Ouattara son origine burkinabè et contesté son éligibilité. Le président sortant n’avait pu se présenter que grâce à un décret.

Pendant dix ans, la Côte d’Ivoire a été coupée en deux entre un Nord rebelle et un Sud favorable à l’ex-président Laurent Gbagbo avec en toile de fond, ce concept d’ivoirité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.