Confrontations armées au Nigeria entre 2 factions rivales de Boko Haram

bharam-nigeriaEn proie à des querelles de leadership en son sein, deux factions rivales du groupe jihadiste Boko Haram s’affrontent au Nigeria ces derniers jours.

Selon le témoignage des habitants et des miliciens, plusieurs affrontements meurtriers ont opposé deux factions du groupe jihadiste, qui subit par ailleurs, une forte pression de l’armée nigériane.

Il y a un mois, l’organisation Etat islamique (EI), auquel Boko Haram s’était affilié, avait annoncé la nomination d’un nouveau chef, Abou Mosab Al Barnaoui, en remplacement d’Abubakar Shekau.

Mais Shekau a immédiatement démenti son remplacement par cet homme de 22 ans, identifié par les experts comme le fils du fondateur historique de Boko Haram, Mohamed Yusuf.

Depuis lors, le groupe s’est scindé en deux camps rivaux. Jeudi dernier, plusieurs combattants du camp Shekau ont été tués par le camp rival dans deux affrontements armés dans la zone de Monguno, dans l’Etat de Borno (nord-est du Nigeria).

D’après un membre d’une milice civile qui aide l’armée nigériane à combattre le groupe jihadiste, d’autres combats se sont produits il y a deux semaines dans le secteur d’Abadam (Etat de Borno), près de la frontière du Niger.

L’insurrection de Boko Haram a fait 20.000 morts et 2,6 millions de réfugiés en sept ans, dans le nord-est du Nigeria et les pays voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.