Gabon-Présidentielles: L’opposition opte pour un candidat unique pour augmenter ses chances

Guy-Nzouba-NdamaL’opposition gabonaise et la société civile s’activent pour tenter de dégager un candidat unique face au président sortant, Ali Bongo Ondimba, à douze jours de l’élection présidentielle, ont indiqué ce lundi un candidat de l’opposition et un porte-parole d’un collectif citoyen.

«J’ai proposé aux autres candidats de me rejoindre pour être ce candidat unique», a déclaré l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, l’un des 14 candidats inscrits pour le scrutin à un tour du 27 août.

Nzouba Ndama assure qu’il était en contact avec les autres trois autres principaux candidats de l’opposition, Jean Ping, Casimir Oye Mba et Raypond Ndong Simales.

«Le public réclame ardemment la candidature unique. Moi je pense qu’ils ont raison», a déclaré pour sa part, samedi, Jean Ping, ex-ministre et ex-haut responsable de l’Union africaine.

«Jean Ping veut être ce candidat unique. S’il ne veut pas être derrière moi, ça va être difficile que les négociations se poursuivent»,  a reconnu  Nzouba Ndama, qui déplore que les «tractations arrivent un peu tardivement» pour le choix du candidat unique.

Des collectifs citoyens ont par ailleurs invité les électeurs à une réunion publique ce mardi près de Libreville, pour «la désignation du candidat unique de l’opposition», a indiqué Louis-Patrick Mombo, porte-parole du collectif citoyen Dynamique unitaire.

Le président sortant, Ali Bongo Ondimba, 57 ans, qui a lancé samedi sa campagne officielle à l’aide des gros moyens, apparaît comme le grand favori du scrutin face à ses 13 rivaux.

Nzouba Ndama, Ping et Oye Mba, tous septuagénaires, sont d’anciens barons du pouvoir du président Omar Bongo décédé en 2009. De son côté, Ndong Simales a été le Premier ministre d’Ali Bongo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.