Darfour : Le président soudanais annonce un référendum en 2016

bechir-referendum-2016Omar el-Béchir, le président soudanais a annoncé ce lundi qu’un référendum administratif au Darfour sera organisé en avril 2016 afin de mettre fin à la controverse au sujet du statut administratif de la région, en guerre civile depuis 2003.

« En avril 2016, un référendum sera organisé pour permettre à la région du Darfour de poser les bases d’un futur caractérisé par un exercice politique rationnel pour cette région tant aimée », a déclaré M. el-Béchir à l’ouverture de l’Assemblée nationale soudanaise.

M.Bechir a promis instaurer la paix durable au Darfour et dans toutes les autres régions du Soudan afin d’assurer le retour des déplacés et des réfugiés dans leurs villages.

Le référendum est un droit constitutionnel qui doit être mis en place selon l’accord de paix d’Abuja signé par Khartoum avec le Mouvement de libération du Soudan (SLM)/Minni Minnawi en 2006, a souligné le gouvernement soudanais.

Mais les grands mouvements rebelles du Darfour disent rejeter la tenue de ce référendum au Darfour, tant que Khartoum ne répond pas aux autres demandes concernant notamment un accord politique avec les groupes armés de la région, et le versement des indemnités individuelles pour les personnes touchées par le conflit.

Le référendum annoncé par le président Béchir sera organisé dans le but soit de fusionner les Etats du Darfour en une région, soit de maintenir le statut administratif actuel de la région qui comprend cinq Etats.

Selon l’accord de paix d’Abuja, si les habitants du Darfour votent pour la fusion des Etats en une région, l’Autorité régionale de transition du Darfour (TDRA) devra former un comité constitutionnel pour déterminer les pouvoirs du gouvernement régional du Darfour.

En revanche, s’ils votent contre l’option d’une seule région, l’accord stipule que le statut administratif actuel de cinq Etats restera comme il est et que la TDRA devra être dissoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.