Côte d’Ivoire-Japon-PNUD : Trois acteurs coopèrent à consolider la paix

pnud-civ-japonDans le but de contribuer à la consolidation de la paix en cote d’Ivoire en créant un climat de stabilité favorable à la lutte contre la pauvreté et au développement économique, le Japon finance à travers le PNUD un programme de deux ans dont le comité de pilotage s’est réuni jeudi 13 août dernier.

Pour éviter de revivre les tensions que la Côte d’Ivoire a connues, lors de l’élection présidentielle passée, la commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (COMNAT-ALPC) envisage, par anticipation, de mener des actions afin de contribuer fortement à la création d’un environnement serein pour la tenue d’un scrutin présidentiel apaisé et sans violence armée.

De source locale, ce programme inclut les organisations de la société civile et les communautés dans la résolution des problèmes de sécurité. Bien plus, il s’intègre dans une approche globale de sécurité humaine et de relèvement post crise dans le plan d’action des nations unies et plan d’action national de lutte contre la prolifération des ALPC.

Rappelons que le japon soutient la Cote d’ivoire dans plusieurs secteurs d’activité notamment la sécurité, les infrastructures, l’éducation, la santé, développement durable. Il est d’ailleurs l’un des partenaires au développement les plus importants pour ce pays.

Quant au PNUD, il appuie son partenaire ivoirien non seulement pour l’organisation des prochaines élections, mais également pour mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de sa population.

En résumé, en s’associant avec le PNUD, Tokyo vise à appuyer le gouvernement ivoirien en matière de prévention de la violence armée, par l’apport d’expertise et le renforcement des moyens d’action de la Commission Nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des ALPC (ComNat-ALPC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.