La CEDEAO préoccupée par la crise politique en Guinée-Bissau

cedaooLa Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est déclarée ce dimanche, « préoccupée » par la crise politique en Guinée-Bissau, suite à la « destitution » du gouvernement du Premier Ministre, Domingos Simoēs Pereira.

Dans un communiqué, le président Sénégalais et Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO, Macky Sall a dit suivre avec un « grand intérêt et a exprimé des préoccupations » suite aux récents développements qui ont conduit à la destitution mercredi dernier, du gouvernement de Domingos Simoēs Pereira par le Président Jose Mario Vaz.

« Le Président de la CEDEAO regrette ce limogeage qui est la manifestation finale d’une crise politique de plusieurs semaines entre le Président Jose Mario Vaz et le Premier Ministre Domingos Simoes Pereira malgré les nombreuses tentatives de la CEDEAO et les appels persistants de la communauté internationale aux acteurs politiques de la Guinée-Bissau à faire appel au dialogue et à l’esprit de consensus dans la résolution de la crise dans les limites constitutionnelles établies », ajoute le texte.

Par ailleurs, la CEDEAO rappelle l’engagement pris par les acteurs politiques de la Guinée-Bissau en mars 2015 au cours de la Conférence des donateurs, notamment l’engagement pris par le Président et le Premier ministre à travailler en synergie dans une vision commune pour le développement politique et économique du pays et la promotion de la sécurité humaine des citoyens en Guinée-Bissau. Le président Macky Sall, « note que cette crise pourrait affecter l’engagement des partenaires donateurs».

L’institution sous régionale a réaffirmé que la consolidation de la paix et la stabilité en Guinée-Bissau ne peuvent se réaliser que dans un processus consensuel, inclusif, ayant un ancrage national où le respect de l’ordre constitutionnel, l’intérêt et le bien-être du peuple de la Guinée-Bissau doivent être au cœur des discussions pour renforcer la réconciliation nationale, la démocratie, la bonne gouvernance et le développement.

En Guinée-Bissau, le pays est toujours dans une impasse politique à cause des malentendus entre le président et son Premier ministre, pourtant les deux hommes sont issus du même parti, le PAIGC.

Depuis, le parti majoritaire a de nouveau proposé le nom du Premier ministre, Domingos Simoes Pereira, afin de former un nouveau gouvernement. On attend la réponse du chef de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.