Le coton malien veut se refaire une santé

Par le biais d’un communiqué rendu public la semaine dernière, la Compagnie Malienne de Développement des Textiles (CMDT) a annoncé qu’elle envisage atteindre les 500 000 tonnes de production de coton en 2012. Ce qui correspondrait au double de la production prévue de la campagne cotonnière actuelle (2010-2011), laquelle sera de 260 000 tonnes.

Afin d’atteindre son objectif, la CMDT vient d’adopter une panoplie de mesures incitatives pour motiver les cotonculteurs maliens. Dorénavant, elle achètera le kilogramme de coton de premier choix à 255 FCFA (0,53 dollar) au  lieu de 185 FCFA (0,39 dollar). Les prix des cotons de deuxième et de troisième choix vont également grimper pour atteindre, respectivement, 230 FCFA (0,48 dollar) et 210 FCFA (0,44 dollar) en échange de la même quantité.

Autre nouveauté, la CMDT a décidé d’abolir la caution solidaire qui consistait à subventionner des coopératives agricoles et à se faire rembourser sans considérer le niveau individuel d’endettement. Cette pratique avait incité certains paysans à utiliser les fertilisants destinés au coton dans la culture des céréales. C’est pourquoi, à présent, les crédits seront individuels et, de ce fait, le remboursement aussi.

Avec cette nouvelle façon de travailler, la CMDT espère faire d’une pierre, deux coups : d’une part, tirer profit de l’actuelle progression du cours mondial du coton et, d’autre part, ramener le Mali au sommet des producteurs subsahariens de l’or blanc. En effet, lors de la campagne 2003-2004, le Mali avait réalisé une production record de coton de 600 000 tonnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.