Bénin : Coup de pouce aux cultures du mil et du sorgho

Le mercredi 23 février, l’Union européenne a entamé, au Bénin, le volet « Mil-Sorgho » dans le cadre de son projet régional de la Facilité Alimentaire pour l’Afrique de l’Ouest, ayant comme objectif, une hausse de la production agricole de ces deux céréales.

Pour ce faire, il s’agira d’apporter aux agriculteurs de nouvelles compétences  pour les rendre capables, en premier lieu, d’expérimenter différents outils technologiques modernes dans la culture du sorgho et du mil et, ensuite, d’en adopter les satisfaisants. Le sorgho et le mil étant des aliments de base au Bénin comme dans toute la sous-région, ce volet, qui sera exécuté par l’Institut International de Recherches sur les Cultures des Zones Tropicales Semi-arides (ICRISAT), revêt donc une importance particulière.

Par ailleurs, il est important de noter que le volet « Mil-Sorgho » n’est que le second du même projet. De ce dernier, le Bénin a été doublement bénéficiaire car il a profité également du premier volet, le Programme d’Appui au Développement Rural (PADER). Celui-ci consistait à améliorer la disponibilité régionale en semences d’arachide, de maïs, de riz et des tubercules à l’instar du manioc. Ainsi, le Bénin a reçu, pour cela, un financement de 2,5 millions d’euros (3,3 millions de dollars).

En tout cas, le projet « Facilité Alimentaire » tombe à pic au Bénin car, en ce moment, le climat ne favorise pas l’agriculture. Aussi, les retombées de cette initiative pourront, à coup sûr, être profitables, notamment pour les populations béninoises les plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.