Angola : Le ministre de l’Intérieur plaide pour le renforcement de la surveillance des frontières

angola-ministre-interieurLe ministre de l’Intérieur, Angelo Veiga Tavares a plaidé mardi à Luanda, pour le renforcement de la surveillance des frontières et appelé les autorités administratives locales à accentuer les contrôles dans les territoires sous leur juridiction, en vue d’empêcher la construction illégale dans les zones à risque.

Prenant la parole lors d’une réunion de la Commission Nationale de Protection civile, le ministre a souligné qu’une telle capacité de gestion devrait constituer un item important dans l’évaluation des compétences de ces responsables au niveau des communes et des districts urbains et municipaux.

En sa qualité de coordinateur de la Commission nationale de protection civile, Angelo Tavares a estimé nécessaire que les faibles ressources disponibles soient bien gérées et avec parcimonie, évitant des dépenses non programmées en vue de mieux gérer les situations de crise.

Selon le ministre, la bonne gouvernance exige un recyclage de cadres et une culture préventive afin d’assurer un développement à long terme. Le ministre de l’Intérieur a rappelé qu’au plan international, l’Angola avait signé le nouveau cadre d’action de Sendai (qui vise à protéger les biens et les personnes), pour la réduction du risque de désastres naturels, dans le cadre de la Conférence mondiale sur la réduction du risque, organisée cette année (2015) au Japon.

La réunion à laquelle participaient des chefs de départements ministériels a passé en revue une série de dossiers, notamment le Plan stratégique de prévention et de réduction du risque de désastres, dans le cadre du Plan National de Développement 2013-2015.

Mise en place en novembre 2003, la Commission Nationale de Protection Civile est un organe spécialisé dans l’assistance technique et la coopération opérationnelle d’activité des Organismes et des Structures de protection civile. Cette commission interministérielle, constitue pour le gouvernement un organe d’écoute et de consultation en matière de protection civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.