Mozambique : 12 cornes de rhinocéros volées dans un commissariat de police

cornes-rhinoUne douzaine de cornes de rhinocéros saisies récemment au Mozambique ont été dérobées dans les locaux gardés par trois vigiles en armes, a-t-on appris mercredi de source policière.

«Douze cornes, d’environ 50 kilos, ont été volées vendredi dernier. La cargaison était gardée au sein des installations du procureur par trois hommes des forces du gouvernement», a indiqué le porte-parole de la police, Emidio Mabunda.

Ces cornes faisaient partie de la saisie « historique » de 1,3 tonne d’ivoire d’éléphant et de cornes de rhinocéros réalisée le 12 mai par les autorités mozambicaines. La valeur de cette saisie, estimée à plus de 6,3 millions de dollars, correspond au massacre de plus de 200 animaux.

Depuis plusieurs jours, la presse mozambicaine faisait état du vol de la totalité des cornes de rhinocéros qui composaient la saisie, soit 65 pièces.

La police a présenté mercredi matin aux journalistes deux fausses répliques de cornes de rhinocéros, visiblement destinées à remplacer les cornes volées. La police n’a en revanche pas présenté la preuve que le reste des cornes et de l’ivoire était toujours en sa possession. « Quatre fonctionnaires de l’Etat et deux individus chargé de produire les répliques ont été placés en détention », a ajouté Mabunda.

Peu enclin à répondre aux questions des journalistes, ce dernier a simplement indiqué que l’enquête entourant les circonstances du vol suivait son cours. L’affaire révèle une nouvelle fois l’implication de policiers et de fonctionnaires de l’Etat dans des réseaux du crime organisé à l’origine d’un développement exponentiel du braconnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.