Afrique du Sud : Net ralentissement de la croissance à 1,5% en 2014

L’Afrique du Sud a connu un net ralentissement de sa croissance économique, en 2014, à 1,5% contre 2,2% en 2013. Selon l’agence nationale des statistiques (Stats SA), cette baisse de la croissance est consécutive aux nombreuses grèves dans les mines et l’industrie. « Les nombreuses grèves ont eu un impact négatif sur l’économie », a indiqué Gerhardt Bouwer, responsable des comptes nationaux chez Stats SA, faisant référence aux longues grèves qui ont affecté d’abord les mines, puis l’industrie l’an dernier.

StatsSA

Cette baisse de la croissance, est loin des prévisions faites par le gouvernement pour l’année 2014. Le gouvernement avait tablé il y a un an sur une croissance de 2,7% en 2014, avant de revoir ses prévisions à la baisse, comme les institutions financières.

Pour cette année 2015, les prévisions de croissances sont également revues à la baisse. La Banque de réserve d’Afrique du Sud (Banque centrale) ne compte plus que sur une croissance de 2,2% en 2015, contre 2,5% attendus précédemment et encore 3,3% il y a un an.

Pour les économistes, cette autre baisse, est « inévitable » car l’Afrique du Sud est confronté à des situations désastreuses pour l’économie, notamment des délestages électriques à répétition que connaît le pays, car les centrales tombent en panne les unes après les autres.

Ces derniers estiment que l’Afrique du Sud, pour résoudre la problématique du chômage (les chômeurs représentent officiellement 24% de la population active Ndlr) qui gangrène l’économie du pays, devait envisager une croissance pérenne de 6 à 7% pendant plusieurs années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.