Zimbabwe : L’Union Européenne reprend son aide directe de 270 millions de dollars

Après 13 ans d’interruption, l’Union Européenne (UE) vient de reprendre son aide de développement directe au Zimbabwe, avec une enveloppe de 270 millions de dollars. Cette reprise, intervient après la suspension en 2002, par le bloc qui avait décidé ainsi en guise de sanctions en raison des différends politiques, au pays de l’actuel président en exercice de l’Union Africaine (UA).

philippevandam
L’ambassadeur européen Philippe Van Damme

La convention de financement, signée à Harare vise à soutenir les programmes socioéconomiques du Zimbabwe pour les cinq prochaines années. « Nous avons fait un pas important dans notre coopération avec le Zimbabwe», a déclaré l’ambassadeur européen Philippe Van Damme, lors de la cérémonie de signature de la convention. C’est depuis 2013, que  l’UE a commencé à normaliser ses relations avec le Zimbabwe.

Le bloc, avait levé la plupart des sanctions qui avaient été imposées en 2002, pour protester contre la violence politique et les atteintes aux droits de l’homme du régime du président Robert Mugabe. Le président et son épouse Grâce, avaient été frappés des restrictions de voyage, tout comme plusieurs piliers du régime. Mais, en janvier 2015, l’UE a autorisé le président zimbabwéen à voyager dans l’espace UE, s’il se déplace en sa qualité de président de l’Union africaine.

Mais, cela reste insuffisant pour le ministre zimbabwéen des Finances, Patrick Chinamasa, qui représentait le Zimbabwe à la cérémonie de signature de la convention relative au financement européen. Il a réitéré à l’UE de lever les sanctions contre le chef de l’Etat. Car, « Zimbabwe SA a un PDG et aussi longtemps que ce PDG est sanctionné, nos relations restent empoisonnées et improductives», a déclaré M. Chinamasa.

Sur le plan économique, l’UE s’est engagée en novembre dernier, à lever les sanctions économiques qui duraient depuis dix ans sur le Zimbabwe. Et, avec la convention de financement, l’UE s’est dite prête à retravailler pour accompagner le Zimbabwe dans son développement. « Nous avons hâte de travailler dans tous les domaines stratégiques et importants couverts par ce Programme indicatif national afin de renforcer les réformes politiques et économiques entreprises par le Zimbabwe« , a expliqué M. Phillippe Van Damme l’ambassadeur de l’UE au Zimbabwe, lors de la cérémonie de signature de la convention. Les fonds débloqués, seront destinés aux secteurs de la santé, de l’agriculture et de la gouvernance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.