Mauritanie : Les élections sénatoriales partielles reportées

Les élections sénatoriales partielles en Mauritanie, ne vont plus se dérouler le 14 mars prochain, comme initialement prévues, a annoncé le gouvernement. Elles devaient permettre de renouveler les deux-tiers des 68 membres du Sénat. Ce report, apprend-on a été pris pour ouvrir un dialogue ente le gouvernement et l’opposition mauritanienne.

Président mauritanien

L’appel à dialogue a été formulé par le gouvernement. Déjà le 04 janvier dernier, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz avait déclaré être « totalement disponible » pour un dialogue avec l’opposition. Ce dialogue devrait « permettre à toutes les forces politiques de participer à la construction nationale« , avait déclaré le Chef d’Etat.

L’opposition s’était déjà indignée de la convocation du collège électorale par le gouvernement pour les élections sénatorielles, le 31 décembre dernier. Pour les membres de l’opposition cela était « une fuite en avant » du gouvernement en place. Surtout que les seuls votants à cette consultation sont en effet les membres des conseils municipaux. Ces derniers étant issus majoritairement du parti au pouvoir. Car, en 2013 l’opposition radicale, organisée au sein du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), avait boycotté les municipale.

Par conséquent, il ne dispose pas de conseillers municipaux dans les communes et sont exclus de fait de ce scrutin. Bien plus, Le Sénat mauritanien est largement dominé par le parti au pouvoir qui y occupe une quarantaine de sièges. L’appel à dialogue du gouvernement a déjà été accueiili favorablement par l’appossition, apprend-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.