Afrique du Sud: South African Airways suspend ses vols vers Pékin en avril

La compagnie aérienne  South African Airways (SAA),  ne plus couvrir la liaison Johannesburg-Pékin, dès le mois d’avril 2015, a annoncé le directeur général par intérim de la compagnie, Nico Bezuidenhout. A l’en croire, la suspension de cette liaison « déficitaire » s’inscrit dans le processus engagé par la compagnie pour éviter la faillite.  Cette ligne lancée en 2012, va être reprise par la compagnie aérienne chinoise, Air China.

5.0.2

Et, c’est précisément dés la première semaine du mois d’Avril, que South African Airaways, va arrêter la rotation Johanesburg-Pékin.  Le mois d’après c’est-à-dire en mai, Air China va se positionner sur cette ligne. La compagnie chinoise, apprend-on va respecter les fréquences de vols que réalisaient SAA depuis 2012, soit quatre vols par semaine.

 Mais, comme l’indique le directeur général par intérim de SAA, il va continuer à y avoir trois vols direct par semaine « en partage de code », assurés par Air China mais toujours commercialisés par SAA.

La SAA au bord de la faillite, a détaillé le 9 décembre dernier un plan d’action pour se redresser en 90 jours. En 3 ans, cette compagnie a perdu un milliard de rands (76 millions d’euros, relève M Bezuidenhout. Bien plus , l’on apprend que sur son exercice net 2013-2014, la perte nette de la compagnie a doublé à 2,55 milliards de rands (194 millions d’euros).

Aujourd’hui, la compagnie SAA est en pourparlers avec des partenaires pour leur ouvrir leur capital, notamment la compagnie émiratie Etihad. Selon la presse sud-africaine, plusieurs autres compagnies ont été approchées pour les partenariats. Rien n’a filtré des noms de ces compagnies.

Dans son plan d’action de 90 jours pour éviter la faillite, SAA procède également à une restructuration de son réseau. En 2014, la compagnie a commencé à restructurer son réseau. Les fréquences vers les destinations Africaines ont été augmentées de 24% en hiver 2014 par rapport à l’année 2013, notamment vers Harare (19 vols par semaine au lieu de 18), Maputo (21 au lieu de 17), Kinshasa (7 au lieu de 6) et l’île Maurice (10 au lieu de 9).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.