Sénégal : 28 milliards de FCFA pour renforcer le secteur éducatif

La Banque Mondiale et l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (Jica), ont accordé au Sénégal un financement global de 28 milliards de FCFA, représentant un appui financier au secteur éducatif de ce pays.

école-classe

La convention a été signée à Dakar, entre le gouvernement sénégalais et M. Kato Ryuichi, représentant résident de la Jica au Sénégal, et Mme Vera Songwe, directrice des opérations de la Banque mondiale au Sénégal. L’appui financier sera mis à la disposition du Sénégal, en deux versements. Soit 11 milliards de FCFA et de 17,5 milliards de FCFA pour la formation technique et professionnelle.

Au cours de la signature de la convention, l’on apprend que c’est sur le modèle du système de gestion basé sur l’école avec la participation des communautés locales dans la gestion des écoles et l’assurance d’une meilleure performance (CGE), que la banque mondiale va s’appuyer pour mener à bien le Projet d’amélioration de la qualité et de l’équité de l’éducation de base (Paqeeb).

Le CGE, financé par le Jica dans le cadre du projet d’amélioration de l’environnement scolaire phase II (Paes2), avait été testé et évalué dans les régions de Fatick et de Kaffrine entre 2010 et 2012.

Le Paqueeb, qui bénéficie d’un financement de la Banque mondiale à hauteur de 22,8 millions de dollars, devrait donc s’inspirer de l’efficacité du CGE. L’objectif des deux institutions (Banque mondiale et Jica), est de contribuer à l’amélioration significative de l’apprentissage des Sciences, des Mathématiques et de la Technologie dans les écoles primaires (Jica) et les collèges (Banque mondiale).

Le Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence du secteur de l’Education et de la Formation (Paquet-Ef), reste également un programme « utile » pour renforcer les capacités du secteur éducatif au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.